Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bulle livresque
  • Dans ma bulle livresque
  • : Dévoreuse de livres, tout les moments sont bons pour lire. Chaque livre est une fenêtre ouverte sur un mode de pensée différente, un autre monde, une autre réalité. Un livre me permet de m'évader, de me déconnecter de ce qui m'entoure ou de ce qui m'empli la tête. Je vous invite donc dans ma bulle personnelle, avec des avis tout aussi personnels qui n'engagent que moi ;)
  • Contact

Ma lecture en cours

Hate list

En Lecture Commune

Bannière Gr3nouille

Rechercher

Mes codes

Coup de coeur!!!!!

5.jpg

 

 

 

Excellent!!

4

 

 

 

C'est bon!

3

 

 

 

Bof, j'ai pas aimé

2.jpg

 

 

 

Nul!

1.jpg

Aussi présente sur :

i logo10

 

PL.jpg

 

MS.jpg

Dark-Ambiance.jpg

6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 00:01

Les sept jours du talion333 Pages
17 Octobre 2002
Éditions Alire
8.90€ / 14,95$

Présentation :

Il s'appelle Bruno Hamel, il a trente-huit ans et il est chirurgien. Avec sa petite famille – Sylvie, sa conjointe, et Jasmine, sa fille de sept ans –, il habite Drummondville et, comme tous les gens heureux, il n'a pas vraiment d'histoire. Jusqu'à ce que Jasmine, par un bel après-midi d'automne, soit violée et assassinée.

Dès lors, l'univers de la famille Hamel bascule. Mais lorsque la police arrête le meurtrier, un terrible projet germe dans l'esprit enténébré de Bruno : il va s'emparer du monstre et lui faire payer ce qu'il a fait à sa petite fille.

Le jour de la comparution du meurtrier, Hamel, qui a minutieusement préparé son coup, kidnappe le monstre, puis transmet aux autorités policières un message laconique : celui qui a violé et tué sa petite fille va souffrir pendant sept jours, après quoi il sera exécuté. Ensuite seulement, lui-même se rendra.

Mon avis :

Je crois que ce livre, plus qu'une histoire simplement violente, nous permet de réfléchir sur la vengeance et la portée de celle-ci.

Dès les premières pages, on entre rapidement dans le vif du sujet. Bruno Hamel, qui se sait choyé d'avoir une belle petite famille sans histoire, découvre que sa petite fille tant aimée a été violée et assassiné. Déjà que son couple n'était pas très solide, Bruno et Sylvie n'arrivent pas à surmonter cette épreuve et ne trouvent pas de réconfort chez l'autre. Bruno est incapable de faire son deuil et de pleurer et se sent de plus en plus engourdi, anesthésié, comme si les ténèbres l'enveloppait de plus en plus. Quand les policiers attrapent celui qui a fait ça, qu'ils lui disent qu'il en prendra pour minimum 15 ans, maximum 25 ans, Bruno devient comme fou. Impossible que celui qui a sali sa petite Jasmine s'en sorte aussi bien! Chaque détail est pensé et le meurtrier souffrira atrocement pendant sept jours avant qu'il ne le tue. Et étant chirurgien, il sait comment lui faire mal et le garder en vie. Les détails des tortures infligées sont saisissants, détaillés et d'une perversité atroce.

Malheureusement, je n'ai pas pu m'attacher aux personnages, ce que je trouve dommage. Les deux personnages principaux, Bruno et le meurtrier, me sont aussi antipathiques l'un que l'autre. En fait, Bruno Hamel ne m'a attiré aucune compassion, aucune empathie. Bien que je comprenne sa douleur, je ne peux comprendre son raisonnement. En fait, si. Je comprends son désir de vengeance, son désir de faire mal à celui qui lui a pris ce qu'il avait de plus cher... mais de là à le mettre à exécution et de "s'amuser" pendant sept jours? Niet, nada, non, vraiment rien qui ne m'émeuve. Mais j'ai trouvé fascinante la psychologie de ce personnage qui finalement n'en retire pas tout ce qu'il voulait. Le seul personnage qui m'a ému, c'est Sylvie, la conjointe de Bruno. Pauvre femme! Elle essaie de faire le deuil de sa petite fille et c'est difficile. Voir son conjoint s'éloigner ne l'aide pas, mais quand elle apprend qu'il est recherché par la police, quand elle découvre ce qu'il a l'intention de faire, c'est le coup qu'il l'achève et elle a de la difficulté à tout surmonter.

En même temps, le geste de Bruno déclenche une série de réactions un peu partout. Certains manifestent dans les rues leur accord, l'encourage à travers des manifestations qui prennent de l'ampleur. Puis, il y a l'autre camps, ceux qui pensent que ce n'est pas une solution, que Bruno Hamel va trop loin. Même chose à la centrale de police qui se démène pour retrouver le père écorché avant qu'il ne soit trop tard. Certains se demandent pourquoi ils déploient de telles forces pour sauver un violeur et un assassin d'enfant, d'autre ne veulent que faire leur boulot sans poser de question, d'autre n'essaient que de sauver Bruno, justement avant qu'il ne fasse l'irréparable et les conflits éclatent. Le geste de Bruno ne laisse personne indifférent et chacun se retrouve dans un dilemme moral.

L'écriture est vraiment bien maîtrisée, Patrick Sénécal sait comment mener son histoire tambours battants, sachant faire les pauses nécessaires et reprendre juste au bon moment en nous entrainant dans l'histoire, nous faisant nous poser nos propres dilemmes moraux. La psychologie des différents personnages est très détaillée et nous entraine encore beaucoup plus loin. La fin, à laquelle je ne m'attendais pas, m'a fait me poser encore plus de questions morales.
3

Ce livre entre dans le challenge Mon Québec en Septembre

Mon Quebec en septembre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fille-de-lecture 06/03/2013 03:01

Oui ce livre est très psychologique j'avoue. Le film est dans le même régistre. J'avoue que j'ai été pris dans le dileme si ça m'arrivais, que ferais-je ? Voudrais-je faire justice moi-même sachant
comment le système juridique fonctionne ? Ou ferais-je comme Bruno et torturer le coupable ? J'ai beaucoup aimé ce roman de mon écrivain préféré.

Selena 07/03/2013 18:58



J'ai pas vraiment aimé le film, mais j'ai bien aimé le livre Fille-de-lecture!



Hellza 09/09/2012 17:24

Oh, moi, ma réponse je l'ai : j'assume ma méchanceté et mon manque d’empathie ;)

Selena 10/09/2012 23:39



Lolll, au mois tu te connais!


 


Bizouxx



Hellza 07/09/2012 07:09

Tu m'as donné envie de le lire. La vengeance est un thème qui m'intéresse, parce que je suis impitoyable quand on me blesse et très rancunière. Mon Hom me dit souvent qu'il faut pardonner pour
avancer, mais je n'ai pas cette force. Cette histoire de vengeance poussée à son paroxysme m'intéresse.

Selena 08/09/2012 05:20



Alors je te le conseille vivement, ça m'a fait me poser plein de questions. Mais les réponses, le livre n'en donne pas, il ne fait que lancer le débat. Les réponses, on doit les trouver
soit-même et je crois que c'est ce que j'ai le plus apprécié de cet ouvrage!


 


Bizouxx



Pix 07/09/2012 05:52

Maintenant, j'ai vraiment envie de lire Hell.com, déjà que ce titre me faisait de l'oeil.
Mais dans le genre psychologie dérangeante mais qui interroge il y a aussi "Le vide" et "5150, rue des Ormes".
Et j'ai bien aimé aussi "le passager" que j'ai trouvé différent et bien mené.

Selena 08/09/2012 05:14



Je les notes tous! Merci!



Tania 07/09/2012 02:24

C'est vrai que c'est dérangeant... Pour ma part,j'ai été choqué souvent durant le film... Évidemment, ce n'est qu'un film ! Mais savoir qu'un humain est potentiellement capable de faire ça est très
troublant... car on se le cache pas, je suis certaine qu'il y a des humains capable d'agir ainsi. On n,a qu'a regarder la société dans laquelle nous vivons !!!

Selena 07/09/2012 02:46



Je sais que je reviens souvent a Hell.com, mais il m'a marqué, vraiment marqué. C'est exactement ça que je me suis dit en lisant Hell.com. Savoir que c'est potentiellement possible, vu la société
dans laquelle on vit... Que ça pourrait vraiment exister, à notre insu!


 


Bizouxx