Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bulle livresque
  • Dans ma bulle livresque
  • : Dévoreuse de livres, tout les moments sont bons pour lire. Chaque livre est une fenêtre ouverte sur un mode de pensée différente, un autre monde, une autre réalité. Un livre me permet de m'évader, de me déconnecter de ce qui m'entoure ou de ce qui m'empli la tête. Je vous invite donc dans ma bulle personnelle, avec des avis tout aussi personnels qui n'engagent que moi ;)
  • Contact

Ma lecture en cours

Hate list

En Lecture Commune

Bannière Gr3nouille

Rechercher

Mes codes

Coup de coeur!!!!!

5.jpg

 

 

 

Excellent!!

4

 

 

 

C'est bon!

3

 

 

 

Bof, j'ai pas aimé

2.jpg

 

 

 

Nul!

1.jpg

Aussi présente sur :

i logo10

 

PL.jpg

 

MS.jpg

Dark-Ambiance.jpg

22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 23:37

cover-copie-1294 Pages

15 Mai 2008
Fleuve Noir
8.50€ / 15,95$

Présentation :

Salut les filles... Surprise !

Vous savez qui vous parle ? Non, vraiment pas ? Il faut dire que depuis l'Affaire Jenna les pertes de mémoire vous arrangent bien...

Mais moi je n'ai rien oublié et vous n'avez pas fini d'avoir de mes nouvelles. D'ailleurs j'espère que vous appréciez mes petits mails et textos amicaux qui vous rappellent que je suis là, tout près de vous...

Car vous avez été de très très vilaines filles, Aria, Spencer, Emily et Hanna. Vous ne méritiez pas l'amitié d'Alison. Vous qui étiez comme les cinq doigts de la main, sa disparition ne semble pas vraiment vous avoir affectées... Il faut dire que vous lui aviez fait des confidences plutôt... compromettantes, hein ? Sa disparition vous est bien tombée pas vrai ?Mais maintenant c'est fini, vous allez payer...

Je crois voir que vous perdez votre sourire les miss Perfection ! Il fallait y songer avant les filles, c'est pas beau de mentir ! - A

Une nouvelle série pour les fans de Gossip Girl ! Un mélange de Desperate Housewiveset Souviens-toi l'été dernier : le frisson assuré dans une ambiance très girly...

Mon avis :

Tout d'abord, je mentionne que je n'ai pas vu la série télé donc je n'ai aucun point de comparaison pour celle-ci.

Comme presque tous les premiers romans de séries, il s'agit en premier lieu de poser les bases. Il ne fait pas exceptions, mais au moins on tombe rapidement dans le vif du sujet. Au début du roman, on fait la connaissance de cinq filles riches et belles, elles ont treize ans, Alison est leur meilleure amie et elles sont tout le temps ensemble. Même si les filles l'admirent beaucoup, on dirait qu'elles la craignent. Un soir, Alison disparaît et avec elle les pires confidences que les autres filles lui ont fait.

Nous retrouvons les jeunes filles trois ans plus tard. Elles se sont éloignées, étant donné que c'était Alison qui les réunissaient. Elles n'ont pas de nouvelles de leur amie disparue, jusqu'au jour où les lettres, mails et textos signés "A" se mettent à pleuvoir. Ils disent des choses que seul Alison savait. La jeune fille est-elle de retour?

Petit à petit, nous découvrons quels secrets elles cachent et moi aussi à leur place je ne voudrais pas que ça se sache. Elles ont l'air parfaite de l'extérieur mais à l'intérieur, ce n'est ni plus ni moins que des adolescentes qui se cherchent. Il y a un autre secret, commun celui-là, qui a l'air beaucoup plus sombre. Les personnages sont différents et légèrement stéréotypées mais ça ajoute de la légèreté au roman. Car c'est une lecture vraiment légère, malgré son côté "thriller".

Il n’y a pas vraiment de révélations-choc, elles n’ont rien fait de grave, dans le sens qu’elles n’ont blessées ou tuées personne. À part pour leur secret commun, qui a l’air d’être vraiment plus grave que leur problèmes d’hormones ou de confiance.

L'écriture est simple, directe et sans réelle fioritures. Ça manque parfois un peu de "couleurs" mais j'ai quand même bien aimé, car je n'ai pas pu deviner qui se cache derrière A et je ne sais pas non plus ce qu'est le secret commun qu'elles cachent. Je lirai donc la suite pour en savoir plus et satisfaire ma curiosité!

3

L'avis d'Hylyirio

Repost 0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 22:32

4 Blondes368 Pages
Mars 2001
Albin Michel
19.10€ / 29,95$

Présentation :

Elles sont quatre, comme les mousquetaires. Blondes, sophistiquées et sexy. Elles s'habillent chez les grands couturiers, courent les endroits à la mode, traquent dans la jet-set l'homme idéal, c'est-à-dire l'homme riche. Mais au royaume du superficiel et de la silicone, l'amour-propre ne le reste jamais très longtemps...
Sexe, paillettes et faux-semblants : après sa brillante et hilarante chronique Sex and the City, Candace Bushnell brosse un portrait aussi pointu que des talons aiguilles de "l'élite" new-yorkaise et de ses fashion victims, à la poursuite désespérée du succès.

Mon avis :

Au départ, j'ai été surprise. Je m'attendais à UNE histoire avec quatre blondes, mais j'ai eu droit à quatre histoires. En fait, ce sont des nouvelles, les quatre filles ne se connaissent même pas et les histoires n'ont aucun lien entre elles (à part la troisième histoire qui fait un mini clin d'oeil à la deuxième) .

J'ai aimé, même si je m'attendais à rire et que je n'ai pas ri. En fait, il faut le prendre au second degré, car dans chacune nous trouvons une blonde sexy, désespérément malheureuse. Elles courent après le bonheur et le trouvent soit dans l'argent, soit dans le sexe, soit dans l'alcool et la drogue. C'est une satyre sur la haute société où tout n'est qu'apparences.

La première, Janey, est mannequin, mais ne fait pas beaucoup d'argent et passe ses étés avec des hommes qui ont des belles voitures et une maison dans les Hamptons. C'est sa condition sine qua non pour passer un bel été. Il va sans dire que ce n'est pas juste en échange de quelques bisous. Mais elle se lasse et veut louer sa propre maison dans les Hamptons. Pour ça, elle devra se trouver un travail (Ho! Horreur!).

La deuxième, Winnie, est une blonde sexy et brillante, mère et épouse, qui a réussi dans le monde de la presse et qui est pourtant malheureuse et ne peut supporter son mari. Surtout pas au lit. Ça tombe bien parce que lui non plus ne peut pas la supporter. Mais ils sauvent les apparences en public.

La troisième, Cécelia, aime la coke et a tout fait pour se retrouver mariée au prince de Luxenstein, mais elle sombre dans la folie et deviens complètement paranoïaque, elle est malheureuse dans sa prison dorée.

La dernière, que j'ai bien aimé, on ne sait pas son nom, mais elle part en Angleterre pour se trouver un mari, car à New York les hommes ont peur de s'engager.

 

Bref, vous voyez le topo. Ce n'est pas un roman enlevant et hilarant, mais j'ai passé un bon moment.

 

3

Repost 0
Published by Selena - dans Chick-Lit
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 14:07

cover320 Pages
Mars 2009
Albin Michel
13,50€ / 21,95$

Présentation :

Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal.
Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux.
 

L'Étrange Vie de Nobody Owens est un roman enchanteur, noir, magique, tendre et profond. La grâce absolue de Neil Gaiman, de retour après son livre-culte, Coraline.

Mon avis :

Bon... j'ai lu énormément de bien sûr ce livre. Partout, on en parle comme d'une lecture sympathique. Malheureusement pour moi, je n'ai pas du tout accroché, je me suis plutôt ennuyée en fait.

En fait, j'ai eu l'impression d'un film réalisé par Tim Burton. Et c'est à n'y rien comprendre, puisque j'adore tout ce que fait Tim Burton. Nous avons ici un bambin de deux ans qui dont toute la famille a été tuée par Le Jack, qui trouve refuge dans le cimetière près de chez lui et qui est recueilli par deux fantômes. Tout au long de l'histoire, nous suivons sont enfance, son évolution. Il a soif d'apprendre et veux connaître le monde des vivants. Il est capable de faire naître la peur et de s'effacer aux yeux des vivants, comme le font les morts.

Je crois que ce qui m'a le plus agacé dans le livre, c'est qu'on ne sait rien et qu'aucune question n'est posée. Donc, si aucune question n'est posée, nous n'avons même pas un début de réponse. Qui est le Jack? Pourquoi veut-il tuer Nobody? Pourquoi Nobody peut-il faire ce que font les morts? Tout ce que nous faisons, c'est partager les moments marquants de la vie de Nobody. Dans le dénouement de l'histoire, les réponses nous sont données, mais les explications sont simplistes et trop courtes. Il y avait quand même matière à développer! La fin m'a déçue et je me suis dit que c'était tout qu'un roman pour une fin pas très intéressante. En même temps, je sais que c'est un roman jeunesse. Mais ce n'est pas pour cette raison que je n'ai pas aimé. Pour moi, ça reste beaucoup trop en surface.

Ce qui m'a vraiment plu, ce sont les dessins dans le livre! C'est dire!

 

2

Repost 0
Published by Selena - dans Fantastique
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 05:20

Quatre filles et un jean tome 1312 Pages

2002

Éditions Gallimard (jeunesse)

7,60€ / 19,95$

Présentation :

Ma première s'appelle Carmen.
Elle est brune et trouve ses fesses un peu grosses. Très attachée aux gens qu'elle aime, elle se montre parfois d'une franchise désarmante. Elle a aussi un énorme problème avec son père...

Ma deuxième s'appelle Tibby.
Elle ne fait pas son âge, ne s'habille pas très fille. Et si elle joue les rebelles, c'est pour mieux masquer sa grande sensibilité. Une rencontre inattendue va bouleverser sa vie...

Ma troisième s'appelle Bridget.
Elle est blonde, sexy, sportive, volontaire, mais au fond si vulnérable. Quand elle veut quelque chose, elle l'obtient. Surtout s'il s'agit d'un garçon. Au risque d'aller trop loin...

Ma quatrième s'appelle Lena.
Elle est brune, superbe. Timide et farouche, elle refuse souvent d'écouter ce que lui dit son coeur. Mais le soleil de Grèce va réveiller en elle des sentiments inconnus...

Mon cinquième est un jean.
Symbole de leur amitié, il va passer de fille en fille. Il les accompagnera le temps d'un été, un été qui changera leurs vies pour toujours.

Mon tout est un roman drôle, sensible, intelligent, où se mêlent subtilement les voix de quatre adolescentes qui rient, souffrent parfois, grandissent et nous séduisent...

Mon avis :

J'ai eu énormément de misère à embarquer dans ce livre. Pas à cause que je n'ai plus 15 ans, mais plus à cause de l'écriture. Elle est un peu brouillons et on passe d'une fille à l'autre rapidement et sans aucune transition. Il y avait aussi des phrases que j'ai trouvés mal tournées. Bref, ça m'a pris la moitié du livre pour m'habituer.

Malgré ça, j'ai passé un bon moment avec ces quatre filles qui ont chacune des qualités et des défauts. Elles sont attachantes et les voir se débattent avec les petites ou grosses découvertes de la vie m'a un peu rappelé ma propre adolescence. Parce qu'Ann Brashare a su mettre le doigt (ou les mots^^) sur les émotions et les pensées qui tournent dans la tête d'une adolescente. J'ai aimé les voir mûrir en un été et j'ai surtout apprécié cette belle amitié qui les unit. Elles ne se ressemblent pas, mais se complètent très bien.

Les personnages que j'ai le plus aimé ne sont pas des personnages principaux, mais des personnages secondaires. Il y a Effie, la jeune soeur de 14 ans de Lena. Elle est plus délurée que Lena et a un jugement sûr. Et il y a la petite Bailey, enfant de 12 ans qui bouleversera Tibby au point de la voir envisager les gens d'un autre oeil. Elle est tellement sage pour une enfant que s'en devient désarmant. Mais c'est compréhensible au regard de ce qu'elle vit. Ces deux personnages pourtant plus jeunes m'ont semblés à quelques égards plus matures que les quatre filles! Ce livre est merveilleusement bien adapté pour la tranche d'âge qu'il cible. Je lirai probablement le tome 2. Par simple curiosité d'abord, j'aimerais voir ce que devient leur amitié. Et pour vérifier si peut-être je n'accrocherais pas plus au suivant, si l'écriture de l'auteur devient moins brouillon avec l'expérience.

3

Repost 0
Published by Selena - dans Jeunesse
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 22:17

1041629-gf444 Pages

Novembre 2009
Éditions Belfond Noir
20,50€ / 34,95$

Présentation :

Imaginez...
Vous avez quatorze ans.
Vous faites le mur pour la première fois.
Le lendemain matin, la maison est vide.
Votre famille s'est volatilisée.

Découvertes troublantes, coups de fil anonymes, messages inquiétants : vingt-cinq ans plus tard, le passé resurgit...

Mon avis :

J'ai beaucoup apprécié cette lecture que j'ai découverte via la lecture commune du forum Club De Lecture.

Cynthia (oui, elle s'appelle comme moi, ce qui m'a un peu gênée au début de la lecture, mais je m'y suis fait^^) a 14 ans lorsqu'elle décide de dépasser le couvre-feu imposés par ses parents. Elle est avec un garçon un peu plus vieux qu'elle, un mauvais garçon et elle est soûle. Lorsqu'elle entre à la maison, elle se dispute violemment avec ses parents, dits des choses horribles puis va se coucher pour cuver ce qu'elle a bu. Le lendemain, il n'y a plus personne. Les lits sont faits, la cuisine est impeccable. Il n'y a pas de sang, pas de traces de lutte, ils se sont évanouis dans la nature. C'est le choc pour Cynthia, qui passera le reste de sa vie d'adulte à se demander ce qui a bien pu se passer cette nuit-là.

Ce qui m'a surprise dans ce livre, c'est qu'il est raconté à la première personne, mais pas par Cynthia. Il est raconté par son mari, ce qui donne un point de vue très intéressant. Et c'est sûrement moins lourd comme ça. Car Cynthia est une femme profondément bouleversée et constamment angoissée et je ne suis pas sûre que j'aurais supporté tout un roman avec ses états d'âmes à la première personne.

Malheureusement pour la fin, je me doutais d'au moins un élément et un des personnages me paraissait très très louche donc je n'ai pas vraiment été surprise. Mais c'est quand même un bon suspense. Le livre est entrecoupé de quelques courts chapitres narré à la troisième personne, mais on ne sait pas qui sont les protagonistes. J'ai adoré ça, car je devais sans cesse remettre en question ce que je croyais savoir. Je l'ai quand même trouvé un peu long. On n'a pas vraiment l'impression d'avancer, j’ai eu quelques fois l’impression que ça se répétais, sauf quand tout commence à débouler à la fin. Mais ce n'est pas si grave, car même pendant cette longueur le suspense est maintenu.


Petite anecdote : Quand j’ai vu la couverture, j’ai cru que Linwood était un nom de femme... Mais en ouvrant le livre, j’ai vu qu’il était dédicacé à sa femme^^ Ha les prénoms peu communs!

4-copie-1

cette110

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 00:58

DivergentFrance :

444 Pages
Octobre 2011
Éditions Nathan Jeunesse (Blast)
16,50€

Québec :
524 Pages
Éditions Ada
24,95$
 

 

Résumé

Dans un monde post-apocalyptique, la société est divisée en cinq factions, chacune consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de former un civilisation parfaite : les Altruistes, les Sincères, les Audacieux, les Fraternels, les Erudits. A 16 ans, chaque adolescent doit choisir sa faction, pour la vie. Le jour du choix, Béatrice comprend qu’elle est différente : elle est divergente. Elle hésite entre rester avec sa famille et être elle-même, mais elle ne peut choisir les deux. Alors, elle prend une décision qui surprend tout le monde, même elle-même… Alors qu’elle tente de survivre aux violents combats de l’initiation, Béatrice, qui a changé de nom pour Tris, fait la connaissance du mystérieux Tobias, un jeune homme parfois fascinant, parfois frustrant, qui semble lui aussi cacher un secret… Elle développe une forte attirance pour lui et découvre aussi que, sous sa façade de perfection, leur monde couve une guerre civile. Son secret pourrait bien être la seule chose qui puisse sauver ceux qu’elle aime… ou la détruire. Veronica Roth étonne la critique littéraire en débutant sa carrière avec ce premier tome de la série Divergence, un roman à suspense post-apocalyptique rempli de décisions exaltantes, de traîtrise bouleversante, de conséquences stupéfiantes et de romance inattendue.

 

Mon avis:
Alors là, j'ai A-DO-RÉ! Je l'ai carrément dévoré! Les personnages ne sont pas stéréotypés. J'ai adoré voir Tris évoluer. Au début du livre, elle est prise dans le carcan de son éducation Altruiste. Puis nous la voyons devenir une Audacieuse, une personne totalement différente, mais au fond, pas tant que ça. Elle n'est pas parfaite, elle n'agit pas de manière toujours cohérente, un peu comme dans la vraie vie où nos actions sont souvent déterminées par un nombre X de facteurs différents et pas seulement dictés par nos convictions. Les personnages sont complexes, rien n'est tout blanc ou noir. Il y a d'ailleurs plusieurs personnages secondaires et aucun n'est futile, ils ont tous leur place dans l'histoire et sont tous aussi réalistes que le personnage de Tris.

Il y a bien sûr une histoire d'amour à travers ça, mais j'ai aimé qu'elle soit liée à tout le reste et pas complètement au premier plan, qu'elle laisse de la place à l'amitié et l'action. Le monde créé par l'auteur est bien construit et m'a vraiment embarqué. Comme Tris n'est pas la seule "Transfert", un adolescent qui a quitté sa faction d'origine pour une autre, nous avons un léger aperçu de la vie dans les autres factions. L'idée de cultiver les vertus pour éliminer les vices part d'une bonne intention, mais l'être humain étant ce qu'il est... Dans ce roman, tout est bien calculé, dosé pour faire vivre une aventure saisissante au lecteur.

L'écriture de Veronica Roth est prenante, fluide et magique. Le style est simple, les phrases courtes, ce qui ajoute au suspense qui est d'ailleurs bien mené. Les détails qui nous mènent vers le dénouement final sont recherchés. Ça été une lecture intense où mes doigts se sont crispées sur la couverture aux moments les plus forts. Pour moi, ça été une immersion totale, je me suis perdue entre les pages de ce livre qui est, vous l'aurez deviné, un véritable coup de coeur pour moi! Hâte que le tome 2 sorte!

5.png

http://i47.servimg.com/u/f47/12/37/52/41/47894710.png

 

L'avis de Chris

L'avis de Michou

L'avis de Titisse

Repost 0
Published by Selena - dans Dystopie
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 00:09

contes-des-nuits-de-sang1240 Pages

Novembre 2011
Malpertuis
15.00 €/ 24,95 $

Quatrième de Couverture :

« Ces heures de travail auprès de la princesse se résument à un examen précis de son état cardiaque, mais je ne peux m’empêcher d’observer l’évolution morbide de l’organisme : depuis plusieurs semaines à présent, des plaques rougeâtres sont apparues sur la peau de la centenaire, et son odeur corporelle se fait de jour en jour plus forte, avec des relents de muqueuses moisies, de varech et d’iode. Le corps de cette femme est si étrange ! Tout corps est un système, mais celui là défie toutes les lois de la décomposition organique et du passage du temps ! Ses cellules sont irradiées par une force foudroyante en même temps qu’en proie à une déliquescence absurde, illogique, qui altère le fonctionnement de l’organisme sans en corrompre totalement les principes vitaux. Ce corps a un projet, mais quel est-il ? Si j’avais un tant soit peu confiance en mes observations, je dirais que Youlia Repnine est enceinte, mais comment émettre seulement l’idée qu’une femme de cent trois ans puisse être enceinte sans se traiter soi-même de fou ? »

Il est des nuits où le voile se déchire. Quand la rassurante banalité du quotidien se dissipe comme un brouillard, la réalité qui apparaît au-delà n’a rien de rassurant. L’éclat qui traverse son regard ressemble à celui de la folie, et son sourire moqueur n’est peut-être qu’un rictus carnivore. Alors, hommes et bêtes, démons et fantômes conspirent pour donner vie au cauchemar. Et le noir de la nuit fait place à l’écarlate…

Mon avis :

J'ai reçu ce livre en partenariat avec le forum Mort-Sûre et les Éditions Malpertuis, qui se spécialisent dans la diffusion du fantastique. Merci pour cette lecture qui m'a fait frissonner!

La couverture m'a impressionnée, elle est tout simplement magnifique! Avec cette illustration, Philippe Jozelon nous met en image l'ambiance de ce recueil. La couleur rouge, les filaments de brouillard, la fille tenant deux couteaux, les bras croisés sur sa poitrine nue, jusqu'à la tête, légèrement inclinée, tout respire l'angoisse et la folie.

Alors que dans les contes de fées, nous avons l'impression d'entrer dans le rêve d'une jeune fille, dans ces contes des nuits sanglantes j'ai eu l'impression d'entrer dans les cauchemars d'un ou de plusieurs êtres dérangés et angoissés. Plus que les scènes sanglantes, c'est la torture psychologique qui prime, la folie qui guette dans l'ombre. Laurent Mantese nous emmène à diverses époques, dans un monde réel où le fantastique n'est pas accepté avec résignation, mais combattu par la raison qui peu à peu bascule. Si les trois premières nouvelles sont relativement softs et ne m'ont laissé qu'une sensation de malaise, les trois suivantes ont carrément fait naître une boule d'angoisse dans le creux de mon ventre.

L'écriture de l'auteur est fleurie, mais fluide et complète. Ça ce lit très bien , les mots sont justes et nous plonge sans mal dans l'univers glauque et oppressant que la couverture nous promet.

Je le conseille à ceux qui aime les films d'horreurs et pas aux âmes sensibles cependant, car les deux dernières nouvelles sont riches en détails et scènes sanglantes, surtout la nouvelle "Les Enragés" où la sauvagerie atteint sont apothéose.

3.png

Lire l'avis d'Hylyirio

Repost 0
Published by Selena - dans Épouvante
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 02:28

Je viens d'être taguée par Michèle, je vais donc relever le défi et parler un peu de moi 

 

Voici les règles à rappeler :

1. Vous devez poster les règles.

2. Chaque personne doit écrire onze choses à propos d’elle sur son blog.

3. Répondez aux 11 questions, puis créez onze nouvelles questions pour les personnes taguées.

4. Vous devez choisir onze personnes et mettre un lien de leurs blogs sur votre article.

5. Rendez-vous sur leur blog afin de leur dire qu’ils/elles ont été tagués.

6. Ne faire aucun tag sans les prévenir.

7. Vous devez obligatoirement taguer 11 personnes.

À propos de moi:163873_1590854088996_1165185069_31409392_3409978_n.jpg

 

- Bien que partout je me présente sous le pseudo de Selena, mon vrai nom est Cynthia

 

- J'ai rencontré ma tendre moitié au service-au-volant du McDonald où je travaillais. J'étais caissière, lui chauffeur de taxi. Ça été un coup de foudre instané et ça fait 6 ans qu'on est ensemble. Il y a même un mariage de prévu pour Avril 2013 

 

- Je n'ai pas d'enfants encore, mais j'ai une nièce! C'est mon rayon de soleil, ma bulle d'amour, mon anti-depresseur! Je suis complètement gaga de cet enfant-là! Et elle m'apelle Tante Tâtâ (pour faire une histoire courte, quand on était jeunes, ma soeur cadette n'était pas capable de prononcer mon nom alors elle disait Tâtâ et c'est resté... Surtout quand elle doit me demander quelquechose -_-)

Aby.png

 

- Je ne suis pas une appelleuse. Je déteste parler au téléphone. Il y a juste ma soeur, Nanie , (Tiens toi! Ça c'est pour tout les "Tâtâ" que tu m'as crié en pleine rue!), que je supporte qu'elle m'appelle trois fois par jour!

 

- J'ai peur de l'eau. Ben oui, chuis capable de prendre un bain!  Mais nager dans une piscine ou un lac me fait complètement paniquer!

 

- Je suis archi-nulle en cuisine. J'adore manger mais je ne peux pas m'essayer à cuisiner sans faire brûler quelquechose. J'en suis d'ailleurs à mon troisième four grille-pain de brulé. On en a un neuf et j'ai pas le droit d'y toucher..

 

- Je suis difficile. Je n'aime pas les légumes cuits, tout ce qui est poissons et fruits de mer, les champignons, la viande de bois (je m'en tiens au boeuf, poulet, porc), le fromage de chèvre, les tomates.

 

- Je suis accro aux Sims 3! Mais je n'aime pas créer des sims ou des maisons. Je préfère les chercher sur le net.

 

-Ça doit faire 100 fois que je dit que je vais arrêter de fumer. Le pire, c'est qu'à toutes les fois, je me crois!

 

- Je suis gaffeuse. Il m'arrive des trucs qui n'arrive qu'à moi. Comme me prendre les cheveux dans un petit ventilateur sur pied et devoir attendre 4 heures, à me promener dans la maison en tenant le ventilateur, que mon amour revienne de travailler pour m'aider car sinon j'aurais dû les couper... Il l'a ri pendant 20 minutes avant de pouvoir m'aider...

 

- J'adore les films de Disney. Moi et ma soeur on adore les écouter! Même rendues à 22 et 24 ans!

 

 

 

Les 11 questions posées par Michèle

1 - Si tu étais un chapeau, tu serais...

J'adore les chapeaux à larges bords. Du style : http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/536/titanic-1997-536-622500257.jpg Mais je ne les porte que dans ma cour, l'été, car personne ne veux être vu en ma compagnie quand j'en porte un

 

2 - Quel est l'objet qui ne te quitte jamais ?

Ma lecture du moment

 

3 - Chocolat blanc, au lait ou noir ?

Noir, j'adore!

 

4 - Quel est le livre qui t'a fait le plus peur ?

Dreamcatcher par Stephen King, lorsque j'étais adolescente!

 

5 - Et celui qui t'a fait le plus rire ?

La Cerise sur le gâteau par Sarah Harvey. Rire seule dans l'autobus public est toujours synonyme de folie pour les autres passagers

 

6 - As-tu un animal ? (désolée, l'homme ne compte pas :P)

J'ai un chat que j'ai sauvé en la nourrissant à la pipette et qui malgré ça, ne m'aime pas. Elle n'en a que pour mon conjoint qui lui, au départ, n'en voulait même pas. 

 

7 - Cheveux longs ou courts ?

Long! D'ailleurs, il y a trois choses que je ne peux pas faire sans avoir une crise de mon amoureux. Me faire couper les cheveux courts, courts, courts, devenir blonde et me faire poser une paire de faux seins^^

 

8 - Dans 10 ans, tu te vois comment ?

Plus vieille^^

 

9 - Quelle est ta Série TV préférée ?

True Blood! Quand j'ai découvert cette série, j'étais sceptique, très sceptique... J'ai finalement écoutée la première saison en une fin de semaine.

 

10 - Cookies ou brownies ?

Brownies. Mais pas d'arachides dessus. J'ai dit que j'étais difficile!

 

11 - De quoi rêves-tu ?

Une maison à la campagne, avec des vaches, des boeufs, des poules, des chevaux, des canards et des chats.

 

 

 

Mes 11 Questions.

1. As-tu des frères ou des soeurs?

2. Quel est ton film préféré?

3. Quel est le pays que tu dois absolument aller visiter?

4. Que ferais-tu si tu gaganais à la loterie?

5. Quel est le juron que tu utilise le plus souvent?

6. Le livre qui t'a marqué?

7. Que fais-tu pour te détendre?

8. Quelle est ta saison préférée?

9. As-tu un animal de compagnie?

10. Qu'est-ce qui te rends ridicule?

11. À quoi as-tu rêvé la nuit dernière?

 

 

 

Je tague maintenant 11 personnes :

The Coffee Book

Zebuline

Alexia

Esmeria

Dansmabulledorée

Land-of-books

Mimi

Louve

Chrislit

Ayma

Froggy

 

À vos claviers!

Repost 0
Published by Selena
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 04:11

cover-copie-2.jpg232 Pages

ROBERT LAFFONT
28 Mars 2002
21,20€

4ème de couverture

Les couloirs calibans permettent de voyager presque instantanément entre les étoiles. Mais quelque chose se détraque. Tous ceux qui les ont récemment empruntés perdent la mémoire ou encore disparaissent dans le néant. L'ennui, c'est que personne ne sait comment fonctionnent exactement les couloirs calibans. Et, bien entendu, c'est Jorj X. McKie, saboteur extraordinaire, qui va être chargé de découvrir ce qui se passe. Et de sauver les civilisations interstellaires. Comment communiquer avec les dieux ? Avec un être si puissant qu'il semble appartenir à un autre univers, que les hommes ne sont guère pour lui que des flammes de bougie oscillant dans la nuit... Mais dont il peut tomber amoureux. Avec son génie habituel, Frank Herbert, l'auteur de Dune, s'attaque ici, dans son roman le plus étrange, magistralement traduit par Guy Abadia, au problème central de toute société et de toute littérature : celui de la communication.

Mon avis.

Dans un futur assez lointain, existe la fédération des Co-Sentiens, un regroupement de toutes les races, humaines et extra-terrestres. Des années plus tôt, une nouvelle race, les Calibans, est venue les trouver pour leur proposer leurs couloirs, qui permettent de se déplacer instantanément d'une planète à une autre. Alors, fleurirent diverses planètes spécialisée telle des planètes de mariages, de naissances, d'esthétique, etc. Les Co-Sentiens sont alors dépendants des couloirs Calibans. Malheureusement, les Calibans disparaissent un à un. Jorj X McKie, Saboteur Extraordinaire, est chargé de l'enquête. Jusqu'au jour où il découvre la dernière Calibane, qui agonise. Si elle meurt, tous les Co-Sentients qui ont emprunté les couloirs Calibans vont mourir aussi. McKie entre en contact avec elle pour comprendre ce qui arrive et savoir comment la sauver. Mais la Calibane n'a pas les mêmes perceptions ni les mêmes notions que le reste des créatures intelligentes.

Alors là, j'ai dû me faire violence pour terminer ce livre. Le roman est majoritairement composé de dialogues entre McKie et la Calibane. C'est un dialogue de sourd entre les deux. La Calibane parle comme un ordinateur et ne comprend pas la moitié des concepts usuels. C'est un dialogue de sourds et pendant la majeure partie, je n'ai absolument rien compris, mais je crois que c'est en effet le but recherché. De plus, le roman, heureusement court, est entrecoupé de longues explications mathématiques absolument pas vulgarisées. Pourtant, le concept est bon, j'ai adoré les différentes espèces extra-terrestres avec leurs évolutions, leurs moeurs et le principe des planètes spécialisées, mais le roman me laisse dans l'ensemble un sentiment d'exaspération.

2.png

Repost 0
Published by Selena - dans Science-Fiction
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 01:44

cover-copie-1373 Pages
2 Juillet 2007
J’AI LU
6.90€ / 13,95$

Résumé:

Dans les montagnes des Carpates vivaient autrefois les Drakons, êtres supérieurs doués de pouvoirs surnaturels.
Persécutés, leurs descendants ont trouvé refuge en Angleterre, sur un domaine que seuls les plus puissants ont le droit de quitter. Leur seigneur, Christoff de Langford a, dit-on, un visage d'ange et un coeur de démon. Mais un insaisissable cambrioleur, le Voleur de Brume, défraie la chronique à Londres. Christoff en a vite la certitude, ce passe-muraille n'est autre qu'un Drakon fugitif qui met en danger la communauté et doit être capturé à tout prix.
Toutefois il ne s'attendait pas que le Voleur de Brume soit... une femme ! Aussi belle qu'intelligente, Clarissa est, décide-t-il, la seule digne de devenir son épouse. Qu'elle le veuille ou non, elle lui appartiendra...

Mon avis:

Ce livre a été, dès sa sortie en 2007, un best-seller. Et il y a de quoi!  Il est aujourd’hui réédité sous le titre “Le Voleur de Diamants”.

L'histoire se passe au XVIIIème siècle. Clarissa, enfant d'une famille pauvre, n'est une n'est drakon que par la moitié du sang. Son père fait partie des "Autres", les êtres humains normaux, ce qui fait que la plupart des habitants du village la méprise. Gamine, elle n'avait d'yeux que pour Christoff (Kit, pour les intimes), le fils du mâle Alpha du clan qui lui, avait des yeux pour tout ce qui porte un jupon, à l'exception d'elle. À 18 ans, faisant croire à sa mort, elle fuit vers Londres, se servant de ses pouvoirs, sa ruse et son intelligence pour voler les plus beaux joyaux afin de mener une vie de luxe. Elle y passe quelques années, jusqu'à ce qu'elle soit victime de sa renommée et que le clan entende parler d'elle. Christoff, devenu membre Alpha du clan, part à sa recherche pour la ramener à Darkfrith et lui faire part de sa sentence : la mort. Contrairement à ses plans, il en tombe amoureux. S'ensuit un jeu du chat et la souris entre les deux, Christoff désirant l'avoir pour femme et la ramener chez lui, Clarissa se battant pour garder sa liberté.

Quand j'ai vu la quatrième de couverture, je me suis dit "Chouette, des dragons!". Quelques temps après : "Heu... Ouin... des dragons, c'est pas très glamour..." (je les imagine un peu comme Godzilla^^). Mais Shana Abé a su créer des dragons épatants qui n'ont rien à voir avec les monstres lourdauds des légendes moyenâgeuses. Des dragons élégants, époustouflants avec leurs couleurs rubis, saphir, émeraudes, argent, or, nommez-en des couleurs de pierres précieuses!. J'ai été subjuguée par cette histoire d'amour sensuelle, teintée d'érotisme. Un duel amoureux qui m'a fait rêver! L'écriture est pleine de poésie et célèbre la beauté de Clarissa à travers les yeux de Christoff d'une manière qui m'a fait baver d'envie! Ben quoi? Je suis choyée, mais reste qu'on rêve tous d'un homme qui nous regarde comme si on était un diamant!


“Tout ce qui est précieux pour moi est là, dans tes yeux.”

4-copie-1

Repost 0
Published by dansmabullelivresque - dans Fantastique
commenter cet article