Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bulle livresque
  • Dans ma bulle livresque
  • : Dévoreuse de livres, tout les moments sont bons pour lire. Chaque livre est une fenêtre ouverte sur un mode de pensée différente, un autre monde, une autre réalité. Un livre me permet de m'évader, de me déconnecter de ce qui m'entoure ou de ce qui m'empli la tête. Je vous invite donc dans ma bulle personnelle, avec des avis tout aussi personnels qui n'engagent que moi ;)
  • Contact

Ma lecture en cours

Hate list

En Lecture Commune

Bannière Gr3nouille

Rechercher

Mes codes

Coup de coeur!!!!!

5.jpg

 

 

 

Excellent!!

4

 

 

 

C'est bon!

3

 

 

 

Bof, j'ai pas aimé

2.jpg

 

 

 

Nul!

1.jpg

Aussi présente sur :

i logo10

 

PL.jpg

 

MS.jpg

Dark-Ambiance.jpg

30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 04:54

Les couleurs d'Auralia496 Pages
19 Janvier 2012
Éditions AdA
25.10€ / 24,95$
En prix de lancement à 6.59€ / 6,95$

Présentation :

Quand des voleurs trouvent une enfant abandonnée, allongée dans l’empreinte d’un monstre, ils ne savent pas que leur découverte au coeur de la nature changera le cours de l’histoire.

Enveloppée de mystère, Auralia grandit parmi des criminels à l’extérieur des murs de la maison Abascar, où des hommes-bête malveillants sont tapis dans l’ombre. Elle y fait la découverte d’un don troublant — interdit — pour fabriquer des couleurs qui enchantent tous ceux qui les contemplent, y compris le roi insensible d’Abascar, un magicien banni et un prince qui garde des secrets dangereux.
Le don d’Auralia ouvre les portes pour aller du palais aux donjons, plantant le décor pour un changement violent et miraculeux dans les grandes maisons de l’Étendue.

Le livre Les couleurs d’Auralia entrelace la fiction classique avec une prose poétique, une intrigue pleine de suspense, de l’action provoquant des montées d’adrénaline et des personnages imprévisibles qui captiveront sûrement les imaginations ambitieuses.

Mon avis :

Il arrive qu’il en faille peu pour accrocher mon regard sur un livre. Une couleur ou un motif qui me plaît dans la couverture, un titre accrocheur... Dans ce cas-ci, j’avoue que c’est le prénom Auralia qui m’a poussé à lire la quatrième de couverture! Quel doux prénom! Il n’en fallait pas plus pour me donner envie de découvrir le premier tome de cette saga fantasy.

Les personnages :

S'il y a un mot qui me vient à l'esprit pour décrire la majorité des personnages de ce roman, c'est "mystérieux". Il y a Auralia, orpheline trouvé par les cueilleurs, dont les origines sont mystérieuses. Elle a un don pour fabriquer des couleurs merveilleuses avec ce qu'elle trouve dans la nature. Ces couleurs mêmes sont mystérieuses de par leur pouvoir à enchanter tous ceux qui les regardent. On comprend que ce sont plus que des couleurs ordinaires. Cette enfant est émouvante de par sa naïveté, sa candeur, sa fragilité, mais nous étonne par sa détermination. Il y a aussi Galopin, qui ne sait même pas son propre nom ni ses origines, orphelin qui a mystérieusement échappé à la règles des orphelins qui sont normalement élevés par les cueilleurs jusqu'à leur 16ème anniversaire. Il est énormément attachant avec sa loyauté envers Auralia. Tout au long du récit, on nous parle du Gardien, créature onirique dont la mention est taboue, et des Enfants du Nord qui inspirent la peur aussitôt évoqués. Il est communément admis que le Gardien et les Enfants du Nord sont des chimères, mais chacun y croit sans oser en parler. Il y a profusion de personnages, tout aussi mystérieux. Il y a aussi quelques animaux pas très ordinaires, comme des chats-huile, des vers-chimère, des ours-crocs et je déplore que l'auteur n'ai pas cherché à nous les décrire. Il les nomme, mais on ne peut pas vraiment s'en faire une image.

L’histoire

L'Étendue est divisée en quatre maisons : Abascar, Bel Amica, Jenta et Cent Regus. À la maison d'Abascar, la reine Jaralaine, dévorée de jalousie et profondément insatisfaite, manoeuvra pour obtenir du roi la Proclamation des couleurs. Cette loi dit que seul les membres de la famille royale peuvent afficher des couleurs. Pour les autres habitants de la maison, que du noir, du brun, du gris ou du blanc. Et pas seulement les vêtements, même les objets usuels ne doivent pas avoir de couleurs. Bien des personnes ont été envoyés hors des murs de la maison comme cueilleurs pour avoir arboré des couleurs interdites. Auralia, avec son don, risque la colère du roi. Et ce n'est pas vraiment parce qu'elle n'en a cure, mais plutôt qu'elle ne comprend pas pourquoi les couleurs sont interdites. Elle est persuadée que le plus beau cadeau qu'elle peut faire au roi, c'est de lui montrer les couleurs de l'Étendue, en toute simplicité, sans orgueil. Mais l'histoire est plus que ce que je vous en dis. Il y a une touche de sensibilité, de magie dans ce roman, une sensation floue et vaporeuse que je n'arrive pas à transposer par écrit.

Le style :

L'écriture est belle, pleine de petites touches de poésie. Il y a quelques tournures de phrases un peu bizarres qui, je crois, sont dûs à la traduction. Dur de traduire une plume aussi imagée! Malgré tout, elle reste accessible et on s'y fait facilement. Il faut souvent lire entre les lignes pour réellement comprendre qu'Auralia n'est pas simplement une fille comme les autres qui ne fait que tisser des couleurs, mais cela se fait doucement, sans prise de tête. Le mystère est présent dans chaque page et les réponses sont données au compte-goutte. La fin m'a donné l'impression de toucher du bout des doigts la résolution des mystères et pourtant, après réflexions, j'en suis presque au même point que quand j'ai commencé à le lire! Loin d'être un défaut, ça me motive à me procurer le deuxième tome.

En relisant ce que j'ai écrit, j'ai l'impression de ne pas avoir dit grand-chose sur ce que j'ai ressenti à la lecture. Pour une fois, je ne trouve pas mes mots. Mais je peux dire que c'est un excellent premier tome! Merci aux éditions Ada de m'avoir fait profiter de ce premier tome étrange mais envoutant!

4-copie-1

Repost 0
Published by Selena - dans Fantasy
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 05:57

D'après une idée de Malou, nous notons chaque lundi nos lectures de la semaine passée, notre lecture actuelle, et les lectures à venir cette semaine.

Les participants sont regroupés chez Galleane .

Sans titre-2

Ce que j'ai lu cette semaine? (Cliquez sur les couvertures pour voir l'avis^^)

Jaune de Naples Michael Les elfes

Sans titre-2

Ce que je suis en train de lire? (Un clic sur la couverture vous emmène direct sur la fiche chez l'éditeur!)

 Les couleurs d'Auralia

Sans titre-2

Ce que je lirai ensuite? (Un clic sur la couverture vous emmène direct sur la fiche chez l'éditeur!)

Contes-de-la-goutte-de-miel.jpg Si-tu-me-voyais-maintenant.gif

Sans titre-2

Et voilà mon programme pour la semaine qui s'en vient! Et vous, qu'avez-vous prévu?

Repost 0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 21:37

In My Mail Box

 

Ce rendez-vous hebdomadaire a été mis en place sur le blog The Story Sirens, et repris par Lilie, chez qui sont regroupés tous les participants.

 

Cliquez sur la couverture pour aller voir de quoi il retourne. Vous atterrirez sur la page du livre chez l'éditeur^^

Sans titre-2

Je tiens à remercier Nathan, Thib et Tom qui m'ont fait parvenir mon lot gagné à l'occasion de leur GIGANTESQUE concours :

 

Les-trois-sage.jpg

Il y avait même un signet assorti qui venait avec!

Sans titre-2

Aussi, je me suis procuré :

Samantha-15-ans-heroine-d-un-jour.gif Julia.jpg Le-crime-de-la-momie.jpg Les-sortceliers.jpg Ca-1.jpg

Sans titre-2

J'ai aussi reçu en partenariat directement de l'auteur :

Contes-de-la-goutte-de-miel.jpg

Sans titre-2

7 nouveaux titres dans ma PAL, mais seulement 2 que j'ai payé plein prix (les deux Meg Cabot). J'ai quand même été raisonnable, je n'ai pas foutu en l'air mon budget! Et vous, cette semaine?

 

Repost 0
Published by Selena - dans In my Mail Box
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 16:39

Pour fêter la naissance de son blog, Titisse vous offre la chance de gagner un lot parmi plusieurs livres :

 

Le mage de la montagne d'or Native-Tome-1.jpg Double-vie.png Secrets.jpg

 

Il y a aussi un lot de signet mis en jeu.

 

Ouvert pour tous les pays.

 

Pour participer, c'est ICI

Repost 0
Published by Selena - dans Concours
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 21:44

Les elfes220 Pages

5 Mai 2011
Éditions Amalthée
18.76€

Présentation :

Un jour, Thomas, adolescent orphelin, découvre un monde parallèle. De là, il comprend le sens de sa destinée. Avec des rencontres étonnantes et retrouvailles, il va être submergé par la colère, la détermination et l’amour. Il parcourt différentes contrées pour savoir qui il est vraiment. Va-t-il réussir toutes ses épreuves ?

Mon avis :

Un gros merci à Louve du Forum Mort-Sûre et aux éditions Amalthée pour ce partenariat! Une belle lecture! Je dois dire que je deviens de plus en plus curieuse des livres édités par cette maison d’éditions.

Les personnages :

Thomas est un jeune orphelin de 14 ans qui a grandi toute sa vie dans un orphelinat. Sa mère est morte en couche et son père ne s'est malheureusement jamais manifesté. Il compare l'orphelinat à un enfer, où sa seule douceur est sa seule amie, Tia, une jeune orpheline de son âge. Thomas est mi-humain, mi-elfes. Il est rêveur, un peu naïf, plein d'innocence et très attachant! Seul petit bémol, tout le long de ma lecture, je n'ai pas eu l'impression d'avoir sous les yeux un personnage adolescent. Tout le long de l'histoire, il est nommé "petit garçon" ou "jeune garçon". J'ai donc eu l'impression d'avoir affaire à un petit garçon âgé de dix ans. Sa candeur ajoute beaucoup à cette impression, mais ça ne m'a pas gâché la lecture pour autant, je m'y suis simplement habituée! Dans son périple, il est accompagné d'un dragon qui a été miniaturisé à l'échelle de neuf ou dix centimètres. Trop chou le petit Dracus! J'ai eu un gros coup de coeur pour ce dragon petit format, peureux mais loyal! Il y a toute une gamme de personnages, comme un Troll, des Elfes, des Goth (je vous laisse découvrir ce que c'est^^)...

L’histoire:

À l'approche de ses 14 ans, tout bascule dans la vie bien rangée et monotone de Thomas. Premièrement, sa seule amie est adoptée et quitte l'orphelinat en le laissant seul pour affronter l'enfer de ce lieu qu'est cette prison pour enfants sans parents. Puis, une nuit, un drôle de personnage l'entraîne dans le monde de ses origines paternelles. Chassé hors de la cité de Marwën par le conseil des sages pour soi-disant découvrir son plein potentiel en matière de magie, il apparaît bientôt comme évident que c'est pour l'envoyer à une mort certaine. Il se laisse guider par son instinct pour survivre et découvrir ce monde qui est maintenant le sien. Cette histoire, dans la presque totalité, s'apparente fort à un conte initiatique. J'ai beaucoup aimé la quête de Thomas, même si tout était parfois un peu trop facile.

Le style:

Hum... L'auteur a du talent, cela ne fait aucun doute. Malheureusement, il est carrément à l'état brut. La ponctuation est déficiente. Les virgule (et ouais, encore une fois^^) sont placées n'importe où. Elle remplace souvent un "mais" qui aurait été judicieusement placé ou un "et" qui aurait fait plus naturel qu'une virgule, vu le temps de verbe utilisé pour construire la phrase. Souvent un point aurait mieux servi le texte qu'une virgule et il y a, à quelques reprises, des points d'interrogation à la fin de phrases qui ne sont pas interrogatives mais exclamatives. C'est sans compter les virgules qui sont placées là où elles ne devraient pas être, ce qui fait des phrases peu fluides. J'ai noté plusieurs erreurs de style aussi, ce qui découle probablement du fait que c'est le premier roman de l'auteur. Mais je le répète, l'auteur a du talent. Je crois simplement qu'il y a eu un manque au niveau de l'encadrement d'écriture.

Donc, c'est vraiment un bon livre. Il a tellement de potentiel que l'avoir eu en numérique, je me serais amusée à le corriger! Ce livre est vraiment un petit diamant à l'état brut! Un deuxième tome est déjà en cours, je crois. J'espère sincèrement que le style se sera affiné ou qu'il y aura quelqu'un de doué pour l'encadrement littéraire qui lui donnera un coup de main. Un point positif, ce sont les photographies dans le roman qui nous montrent les différents lieux de l'histoire. Vraiment, c'est une bonne idée! J'aurais cependant aimé qu'elles soient en couleurs, mais c'est trois fois rien! Elles sont magnifiques!

3

Repost 0
Published by Selena - dans Fantasy
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 23:31

Michael240 Pages
19 janvier 2012
Éditions Ada
7.61€ / 7.95$

Présentation :

La détective Victoria Tyler enquête sur le nouveau tueur en série de Collins Bay, l’un des vampires de la ville. Puisqu’ils l’ont désignée comme une humaine devant être tuée ou conquise, Tori sait que son seul espoir de survie repose sur Michael. Elle ne lui a cependant pas parlé depuis la nuit où elle a tenté de le tuer.

À titre d’homme de main d’une cosca de vampires italiens, Michael s’attend à un peu de coopération de la part de son patron. Cette part est toutefois en baisse depuis que leur chef a un nouveau favori sadique. Alors, quand la détective demande son aide, il ne s’agit que de l’excuse dont il a besoin pour prendre le contrôle de la ville — et de la délicieuse humaine.

Risquant le tout pour le tout, Tori accepte que Michael prenne son cou et l’emmène dans un périple dans l’univers du ligotage, de la domination et du sang, afin d’arrêter le tueur. Est-elle toutefois en mesure de résister au désir sombre qui émane de lui? Ou sa faiblesse entraînera-t-elle la mort d’une autre personne?

Mon avis :

Je dois dire que j'étais très très très enthousiaste quand j'ai reçu ce partenariat des Éditions Ada! Une saga bit-lit "épicée" qui me semblait prometteuse... Malheureusement, j'en ressors déçue... Je m'excuse d'avance de ma critique, mais je me dois d'être le plus honnête possible.

Les personnages :

Le personnage principal, Victoria Tyler, est plutôt fade et je dois avouer que je n'ai pas réussi à le cerner, le personnage est trop peu détaillé psychologiquement. Pour ce qui est de Michael, son assurance, son arrogance et son harcèlement à convaincre Victoria qu'elle aimerait être dominée dans une relation sexuelle, sans qu'elle se l'avoue... tout ça m'a exaspéré. Car une relation vampire-humain est une relation de domination-soumission. D'ailleurs, le partenaire vampire est appelé un dominatore. Il y a aussi Jonas, le fratello de Michael, qui lui aussi désire Victoria, mais sa loyauté envers lui l'empêche de faire quoi que ce soit. Et puis il y a Castillo, le padrone de la ville, et son favori, Damon, qui sont tout deux adeptes du sadomasochisme, comme la grande majorité des vampires, saufs qu'ils se foutent pas mal que la victime soit consentante ou non. Les personnages ne sont malheureusement pas assez approfondis, on se concentre davantage sur leurs pulsions et leurs désirs.

L’histoire :

Je ne reprendrai pas la quatrième de couverture, qui en dit déjà pas mal. Seulement que la majorité de l'histoire tourne autour du désir sexuel qu'il y a entre Victoria et Michael, du désir de Jonas pour Victoria, de celui de Damon pour Victoria, puis finalement de Castillo pour Victoria... Pas assez de profondeur ici non plus. Il y avait pas mal de matériel pourtant! Assez pour en faire quelque chose de vraiment bon, mais tout est prétexte à des scènes de sexe qui ne servent aucunement l'histoire. J'aime bien l'érotisme dans une histoire, quand c'est accessoire et non pas quand l'intrigue est reléguée au second plan. Les moments forts de l'intrigue sont justement expédié trop vite, finis en quelques phrases pour ensuite passer à une scène torride...

Le style :

Bon, là je vais soulever un point qui n’est probablement pas de la faute de l’auteur, mais probablement celui de la traductrice : les virgules! Il y en a partout et n’importe où. Notamment presque toujours avant “et”, ce qui en fait une lecture pas très fluide et hachée. Pour ce qui est du style de l’auteur en particulier, il est trop simple et plat, sans relief. J’ai l’impression aussi que l’auteur a eu du mal à ordonner ses pensées et à les coucher sur papier dans le bon ordre. Un manque de passion dans les sentiments des personnages principaux est aussi à déplorer, le tout donne quelque chose de plutôt froid qui sonne faux.

Bref, ça aurait pu, ça aurait dû, être une bonne histoire. Je remercie quand même Martin des Éditions Ada de m'avoir fait parvenir cet ouvrage qui me faisait très envie. Ça me désole de pondre une telle chronique pour un partenariat... Mais j'ai une amie qui a le tome 2 et probable que je lui emprunte dans les prochains mois, car je laisse toujours une seconde chance ;)
2

Repost 0
Published by Selena - dans Bit-lit
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 03:06

C'est un nouveau rendez-vous créé par MizB. À l'origine, son nom est Teaser Tuesday. Et j'ai fait comme Ludi : je l'ai francisé et j'ai décidé de le placer le jeudi

 

Voici les règles :

- prendre son livre en cours (règle que je suis pas du tout^^ Voir plus bas) 

- ouvrir une page au hasard

- citer 2 phrases de cette page ( sans spoiler^^)

- citer l'auteur et le nom du roman

 

Puisque je semble incapable de faire comme tout le monde, j'ai décidé de vous mettre une citation de chacun des livres lu depuis la semaine passé! Pour contenter tout le monde^^

Sans titre-2

 

Cette semaine, une seule citation puisque je n'ai lu qu'un livre :

Bleu de Sèvres (Tome 2) Jaune de Naples, de Jean-Paul Desprat :

Jaune de Naples"Là s'alignaient quelques modestes maisons basses et blanchies à la chaux à l'usage des domestiques mais il se trouvait aussi, séparée du reste de ces bâtiments, une sorte de fabrique avec un petit clocher qui avait servie autrefois de chapelle pour les jardiniers du domaine. Des peintres y travaillaient encore qui descendirent rapidement de leurs échelles pour saluer les quatre survenants en s'inclinant fort bas."

 

Voilà! C'est tout pour cette semaine! Je vous promet plus de citations la semaine prochaine ;)

Repost 0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 01:46

Jaune de Naples800 Pages

25 Août 2011
Éditions Points
8.50€ / 17.95$

Présentation :

Lorsqu’Anselme Masson, spécialiste de la porcelaine, se rend à Naples sur les ordres de Marie-Antoinette pour refonder la manufacture de Capodimonte, il n’a pas idée des difficultés qui l’attendent. Mais comment s’opposer aux volontés d’une reine ? Entre machinations politiques et jalousies royales, Anselme devra faire appel à toutes les ressources de la raison pour tenir sa promesse…

Mon avis:

Je dois dire qu'après ma lecture difficile de Bleu de Sèvres, la semaine passée, c'est avec découragement que j'ai attaqué ce second tome. Pourtant, je dois dire que j'ai plus adhéré à celui-ci qu'à son prédécesseur, à mon grand étonnement!

Les personnages :

Ce que j'ai vraiment, mais vraiment apprécié, c'est que toute la place est donnée aux personnages et la porcelaine n'intervient vraiment que comme trame de l'histoire. J'ai (re)découvert Anselme, cet être qui garde le cap, même au pire de la tempête et j'ai apprécié, beaucoup apprécié Eustache, le benjamin Masson, qui m'a ému par sa joie, sa désinvolture et surtout par ses grandes passions amoureuses de sa jeune vingtaine. J'ai aimé aussi découvrir à travers les yeux d'Anselme les deux soeurs Marie-Caroline, la reine des Deux-Siciles et Marie-Antoinette, la reine de France. La première est hautaine et a le coeur dur, la seconde est sensible, mais parfois trop frivole, loin d'être sotte mais s'étourdissant pour ne pas ressentir "le grand vide".

L'histoire :

Elle m'a beaucoup plût! Les Espagnols sont prêts à tout pour empêcher la résurrection de la manufacture de porcelaine tendre de Capodimonte. Prêts à tout, jusqu'aux meurtres. Les sombres machinations des Anglais qui gagneraient à ce que Naples reste une puissance mineure vont aussi occasionner des bouleversements et les personnages n'en ressortiront pas indemnes psychologiquement. La seconde moitié du roman, plus lente avec moins de suspense, est consacrée à la noble quête d'Anselme et Blanchot, ami médecin du corps et de l'âme, à mettre la jeune reine de France dans le chemin de la sagesse et de la raison. J'ai quand même apprécié d'être aussi près de la cour, étant ce qui m'attire dans la majorité des romans historiques.

Le style :

Bien que moins "académique" dans ses présentations de personnages et de faits (moins ne veux pas dire sans), j'ai eu du mal avec son style que je trouve vieillot et trop "érudit". Quoi? Déprécier ce qui est cultivé? Oui, quand je dois me casser la tête sur plus de 50 mots inconnus que je dois chercher dans le dictionnaire en interrompant régulièrement ma lecture. Normalement, ça ne me dérange pas de chercher trois ou quatre mots dans un roman, même que quand je lis un texte à visée informative, je me réjouis de ne pas connaître plusieurs mots et de les chercher, car je suis justement dans un état d'esprit prédisposé à apprendre. Cependant, quand je décide de m'installer, pelotonnée dans mon sofa ou dans mon lit, je n'ai pas envie de me prendre la tête, je veux seulement me détendre et m'évader dans diverses émotions.

En conclusion, c'est quand même un bon livre et je remercie Partage Lecture et les Éditions Points pour ce partenariat, mais ce n'était, de toute évidence, pas une lecture faite pour moi.

3

Repost 0
Published by Selena - dans Historique
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 16:35

Pour fêter les 200 likes de sa page facebook, les éditions Nathan et Thib vous offrent la chance de remporter :

 

le journal de Katie Sutton ou comment gérer ses parents sa Le théorème des Katherine

 

Ouvert à la France et à la Suisse

 

Pour participer, cliquez sur la bannière!

Concours-Thib.jpg

Repost 0
Published by Selena - dans Concours
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 20:13

D'après une idée de Malou, nous notons chaque lundi nos lectures de la semaine passée, notre lecture actuelle, et les lectures à venir cette semaine.

Les participants sont regroupés chez Galleane .

Sans titre-2

Ce que j'ai lu cette semaine? (Cliquez sur les couvertures pour voir l'avis^^)

Bleu de sèvres L'échange

Sans titre-2

Ce que je suis en train de lire? (Un clic sur la couverture vous emmène direct sur la fiche chez l'éditeur!)

 Jaune de Naples

Sans titre-2

Ce que je lirai ensuite? (Un clic sur la couverture vous emmène direct sur la fiche chez l'éditeur!)

  Michael Les elfes

Sans titre-2

Trop hâte de me plonger dans mes deux prochaines lectures!!!

Repost 0