Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bulle livresque
  • Dans ma bulle livresque
  • : Dévoreuse de livres, tout les moments sont bons pour lire. Chaque livre est une fenêtre ouverte sur un mode de pensée différente, un autre monde, une autre réalité. Un livre me permet de m'évader, de me déconnecter de ce qui m'entoure ou de ce qui m'empli la tête. Je vous invite donc dans ma bulle personnelle, avec des avis tout aussi personnels qui n'engagent que moi ;)
  • Contact

Ma lecture en cours

Hate list

En Lecture Commune

Bannière Gr3nouille

Rechercher

Mes codes

Coup de coeur!!!!!

5.jpg

 

 

 

Excellent!!

4

 

 

 

C'est bon!

3

 

 

 

Bof, j'ai pas aimé

2.jpg

 

 

 

Nul!

1.jpg

Aussi présente sur :

i logo10

 

PL.jpg

 

MS.jpg

Dark-Ambiance.jpg

30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 04:54

Les couleurs d'Auralia496 Pages
19 Janvier 2012
Éditions AdA
25.10€ / 24,95$
En prix de lancement à 6.59€ / 6,95$

Présentation :

Quand des voleurs trouvent une enfant abandonnée, allongée dans l’empreinte d’un monstre, ils ne savent pas que leur découverte au coeur de la nature changera le cours de l’histoire.

Enveloppée de mystère, Auralia grandit parmi des criminels à l’extérieur des murs de la maison Abascar, où des hommes-bête malveillants sont tapis dans l’ombre. Elle y fait la découverte d’un don troublant — interdit — pour fabriquer des couleurs qui enchantent tous ceux qui les contemplent, y compris le roi insensible d’Abascar, un magicien banni et un prince qui garde des secrets dangereux.
Le don d’Auralia ouvre les portes pour aller du palais aux donjons, plantant le décor pour un changement violent et miraculeux dans les grandes maisons de l’Étendue.

Le livre Les couleurs d’Auralia entrelace la fiction classique avec une prose poétique, une intrigue pleine de suspense, de l’action provoquant des montées d’adrénaline et des personnages imprévisibles qui captiveront sûrement les imaginations ambitieuses.

Mon avis :

Il arrive qu’il en faille peu pour accrocher mon regard sur un livre. Une couleur ou un motif qui me plaît dans la couverture, un titre accrocheur... Dans ce cas-ci, j’avoue que c’est le prénom Auralia qui m’a poussé à lire la quatrième de couverture! Quel doux prénom! Il n’en fallait pas plus pour me donner envie de découvrir le premier tome de cette saga fantasy.

Les personnages :

S'il y a un mot qui me vient à l'esprit pour décrire la majorité des personnages de ce roman, c'est "mystérieux". Il y a Auralia, orpheline trouvé par les cueilleurs, dont les origines sont mystérieuses. Elle a un don pour fabriquer des couleurs merveilleuses avec ce qu'elle trouve dans la nature. Ces couleurs mêmes sont mystérieuses de par leur pouvoir à enchanter tous ceux qui les regardent. On comprend que ce sont plus que des couleurs ordinaires. Cette enfant est émouvante de par sa naïveté, sa candeur, sa fragilité, mais nous étonne par sa détermination. Il y a aussi Galopin, qui ne sait même pas son propre nom ni ses origines, orphelin qui a mystérieusement échappé à la règles des orphelins qui sont normalement élevés par les cueilleurs jusqu'à leur 16ème anniversaire. Il est énormément attachant avec sa loyauté envers Auralia. Tout au long du récit, on nous parle du Gardien, créature onirique dont la mention est taboue, et des Enfants du Nord qui inspirent la peur aussitôt évoqués. Il est communément admis que le Gardien et les Enfants du Nord sont des chimères, mais chacun y croit sans oser en parler. Il y a profusion de personnages, tout aussi mystérieux. Il y a aussi quelques animaux pas très ordinaires, comme des chats-huile, des vers-chimère, des ours-crocs et je déplore que l'auteur n'ai pas cherché à nous les décrire. Il les nomme, mais on ne peut pas vraiment s'en faire une image.

L’histoire

L'Étendue est divisée en quatre maisons : Abascar, Bel Amica, Jenta et Cent Regus. À la maison d'Abascar, la reine Jaralaine, dévorée de jalousie et profondément insatisfaite, manoeuvra pour obtenir du roi la Proclamation des couleurs. Cette loi dit que seul les membres de la famille royale peuvent afficher des couleurs. Pour les autres habitants de la maison, que du noir, du brun, du gris ou du blanc. Et pas seulement les vêtements, même les objets usuels ne doivent pas avoir de couleurs. Bien des personnes ont été envoyés hors des murs de la maison comme cueilleurs pour avoir arboré des couleurs interdites. Auralia, avec son don, risque la colère du roi. Et ce n'est pas vraiment parce qu'elle n'en a cure, mais plutôt qu'elle ne comprend pas pourquoi les couleurs sont interdites. Elle est persuadée que le plus beau cadeau qu'elle peut faire au roi, c'est de lui montrer les couleurs de l'Étendue, en toute simplicité, sans orgueil. Mais l'histoire est plus que ce que je vous en dis. Il y a une touche de sensibilité, de magie dans ce roman, une sensation floue et vaporeuse que je n'arrive pas à transposer par écrit.

Le style :

L'écriture est belle, pleine de petites touches de poésie. Il y a quelques tournures de phrases un peu bizarres qui, je crois, sont dûs à la traduction. Dur de traduire une plume aussi imagée! Malgré tout, elle reste accessible et on s'y fait facilement. Il faut souvent lire entre les lignes pour réellement comprendre qu'Auralia n'est pas simplement une fille comme les autres qui ne fait que tisser des couleurs, mais cela se fait doucement, sans prise de tête. Le mystère est présent dans chaque page et les réponses sont données au compte-goutte. La fin m'a donné l'impression de toucher du bout des doigts la résolution des mystères et pourtant, après réflexions, j'en suis presque au même point que quand j'ai commencé à le lire! Loin d'être un défaut, ça me motive à me procurer le deuxième tome.

En relisant ce que j'ai écrit, j'ai l'impression de ne pas avoir dit grand-chose sur ce que j'ai ressenti à la lecture. Pour une fois, je ne trouve pas mes mots. Mais je peux dire que c'est un excellent premier tome! Merci aux éditions Ada de m'avoir fait profiter de ce premier tome étrange mais envoutant!

4-copie-1

Partager cet article

Repost 0
Published by Selena - dans Fantasy
commenter cet article

commentaires

Bubulle 09/06/2012 08:11

J'adore la couverture :D ce n'est pas un livre que je lirais, mais je l'achèterais juste pour la cover -_-

Selena 09/06/2012 21:53



Oui, c'est vrai qu'elle est magnifique!!!



Ludivine 30/05/2012 21:19

effectivement le titre et la couverture donne envie de découvrir ce roman! biz

Selena 31/05/2012 04:00



Merci Ludi, c'est un très très bon livre!


 


Bizouxx



Alexia 30/05/2012 20:07

Ton avis me donne envie de le lire !!

Selena 31/05/2012 04:00



Merci Alexia! Très bon livre!


 


Bizouxx



Tania 30/05/2012 14:52

GArde le moi pour une braderie !!! Il a l'air bon...
bisouxx

Selena 31/05/2012 03:59



C'est noté, je te le garde! (Faut me le rappeller hein, desfois j'ai des trous de mémoires^^)


 


Bizouxx



lou 30/05/2012 09:55

Très belle critique qui donne très envie de lire ce livre !

Selena 31/05/2012 03:59



Merci lou!


 


Bizouxx