Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dans ma bulle livresque
  • Dans ma bulle livresque
  • : Dévoreuse de livres, tout les moments sont bons pour lire. Chaque livre est une fenêtre ouverte sur un mode de pensée différente, un autre monde, une autre réalité. Un livre me permet de m'évader, de me déconnecter de ce qui m'entoure ou de ce qui m'empli la tête. Je vous invite donc dans ma bulle personnelle, avec des avis tout aussi personnels qui n'engagent que moi ;)
  • Contact

Ma lecture en cours

Hate list

En Lecture Commune

Bannière Gr3nouille

Rechercher

Mes codes

Coup de coeur!!!!!

5.jpg

 

 

 

Excellent!!

4

 

 

 

C'est bon!

3

 

 

 

Bof, j'ai pas aimé

2.jpg

 

 

 

Nul!

1.jpg

Aussi présente sur :

i logo10

 

PL.jpg

 

MS.jpg

Dark-Ambiance.jpg

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 03:51

Couverture-copie-2250 Pages
Octobre 2010
JC LATTÈS
20,00€ / 29,95$

 

Résumé

 

Le 2 mars 1998, la jeune Natascha Kampusch va pour la première fois à l’école à pied. Elle est enlevée sur la route par Wolfgang Priklopil, un ingénieur électricien d’une trentaine d’années. Elle réussira à s’échapper après 3096 jours. 
Voici le récit de cette captivité terrible : pendant dix ans, elle restera enfermée dans une pièce de 5 mètres carrées, la plupart du temps dans le noir et pendant les six années suivantes elle sera son esclave domestique. 
Sous le joug de la violence et surtout d’un terrible harcèlement psychique de son agresseur, elle réussira à résister à sa séquestration et à s’enfuir. 

Un récit bouleversant et terriblement émouvant.

 

Mon Avis:

 

Tout le monde a entendu parler d'elle. Même moi, qui vit à 6 200 kilomètres du lieu où elle a vécu son calvaire. Dans cette autobiographie, elle nous raconte un peu son enfance avec une mère forte, aimante mais colérique et un père jovial, mais rarement présent. Elle nous décrit l'enfant qu'elle était, un peu ronde, qui manquait de confiance en elle, mais qui attend patiemment ses dix-huit ans pour enfin prendre en main sa vie et voler de ses propres ailes. Jusqu'au jour où, poussée par un désir d'autonomie, elle demande à sa mère de se rendre seule à l'école. Alors, tout bascule. Enlevée par Wolfgang Priklopil, elle ne sera ni tuée ni violée, comme tant d'autres jeunes filles de son âge à cette époque, mais elle subira autant de tortures physiques et psychologiques et ce, durant huit années.
 
Dans son livre, elle ne s'attarde pas autant aux sévices subits qu'aux processus psychologiques qui s'ensuivaient. C'est avec une lucidité teintée d'analyse psychologique qu'elle décrit la lente perte de son identité. Malgré tout, elle garde un soupçon de rébellion, elle refuse de s'agenouiller devant son ravisseur. Dans un même temps, elle explique pourquoi elle ne souffre pas du Syndrome de Stockholm. Natascha Kampusch a su découvrir quel esprit faible et malade se cachait derrière le criminel. Elle nous explique aussi comment, tout au long de sa captivité, elle a entreprit un processus de pardon, qui a empêché que la haine ou la colère ne la consume de l'intérieur.
 
C'est le témoignage d'un courage immense. Il ne faut pas oublier qu'elle était enfant lors de son enlèvement, qu'à à peine 10 ans, on est encore influençable et qu'on n'appréhende pas les évènements comme un adulte. C'est peut-être la faculté propre aux enfants de pouvoir s'adapter à tout qui l'a supportée durant ces huit années, mais au final c’est sa force intérieure qui l’a sauvée.

 

4/5

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Selena - dans Fait Vécu
commenter cet article

commentaires

Satinesbooks 01/07/2013 09:15

Celui la me tente depuis bien longtemps!
Ton avis vient de faire basculer mon choix !
Hop dans la WL ;)

Hylyirio 29/02/2012 10:07

Je n'ai pas accroché du tout à ce livre... d'ailleurs, je n'ai pas réussi à le lire jusqu'au bout, pour l'instant...
même si son récit est, dans le fond, quelque chose qui me touche et m'intéresse, je trouve que la manière de le présenter, et le raconter, fait trop commercial! ces "codes à scanner", une écriture
non naturelle, etc... tout cela déssert le livre, ça donne l'impression que l'aspect "vente" est plus important que le témoignage en lui même... c'est dommage...

Selena 29/02/2012 13:21



J'ai trouvé ce roman bouleversant, à cause de ce qu'elle a vécu. Mais je doit avouer qu'à certains moment elle m'a paru complètement détachée et sans émotions. Mais c'est probablement cette
manière d'écrire qui m'a permis de terminer la lecture sans avoir le coeur gros. ;)



michelebeckstudio 20/02/2012 10:49

je suis bien incapable de lire ce genre de roman, trop bouleversant !

Selena 21/02/2012 01:14



Pour être bouleverant, ça l'est, mais je ne peux être qu'admirative devant la force de caractère dont elle a fait preuve!